«Les bénévoles ont les meilleures cartes en main»

Le Grenoblois Arthur Vigier (23 ans) considère qu’il est de son devoir, en tant que sportif, de s’engager en faveur du sport. Étudiant en gestion du sport à l’AISTS à Lausanne, il espère mettre un pied dans l’univers des organisations sportives internationales à Lausanne en tant que bénévole. En juillet, il prêtera main forte lors du Championnat d’Europe UEFA de football féminin des moins de 19 ans.

«Je vis en Suisse depuis quelques années. En parallèle de mon bachelor à l’école hôtelière de Lausanne, j’ai découvert l’industrie du sport et acquis mes premières expériences. À présent, je fais un master en gestion du sport à la très renommée Académie internationale des sciences et techniques du sport (AISTS). L’AISTS a été fondée pour répondre à la forte demande des organisations sportives internationales à Lausanne en quête de professionnels bien formés. Moi aussi, j’aimerais prendre pied dans le monde des associations sportives et passer du statut de spectateur à celui d’acteur.

Cette année, nous sommes 40 étudiants, tous d’origines et de nationalités complètement différentes. Je suis Français et viens de Grenoble. Mais, à vrai dire, je n’y ai pas vécu longtemps. J’ai habité deux ans au Vietnam avec mes parents et deux ans aux États-Unis, à Houston, au Texas. Par la suite, je me suis installé dans les environs de Nice avant de venir à Lausanne. En avril, nous serons bénévoles lors de la finale de la Ligue de la jeunesse de l’UEFA à Nyon et lors du Championnat d’Europe de football féminin M19 en juillet – cela fait partie de notre formation. Je me réjouis d’apporter mon aide lors de deux grands événements organisés par cette association.

Je n’ai pas d’attentes précises vis-à-vis de mes engagements en tant que bénévole, mais ils me seront certainement très utiles. Beaucoup de jeunes s’engagent en tant que bénévoles pour développer leur réseau. Le candidat qui, lorsqu’il postule à un emploi, peut se targuer d’avoir travaillé en tant que bénévole et citer en plus des personnes importantes en référence, a certainement les meilleures cartes en main. Le bénévolat est essentiel lorsque l’on veut se faire une place dans le monde sportif international. Selon votre profil, vous pouvez mettre un pied dans un domaine que vous connaissiez encore peu dans le cadre d’un engagement. Vous avez l’occasion d’acquérir des expériences qui sont nécessaires pour avancer. Et vous rencontrez des gens qui peuvent soudain vous ouvrir des portes plus tard. C’est pour cette raison que, cette année, je souhaite prêter main forte en tant que bénévole lors de plusieurs manifestations, comme lors du Symposium de l’Agence mondiale antidopage (AMA) ou du Championnat d’Europe UEFA M19 .

Je ne sais pas encore en quoi consistera ma mission lors du Championnat d’Europe UEFA M19, mais je suis ouvert à presque tout. Peut-être serai-je affecté à la zone réservée au public en raison de mon expérience dans le service aux clients. Je ne sais pas non plus si j’entrerai en contact avec les athlètes, mais ce ne serait pas surprenant étant donné qu’elles seront au cœur de l’événement. Je n’attends aucune contrepartie: un merci et la joie des athlètes ou des spectateurs seront ma plus belle récompense. En tant que bénévole, j’ai l’occasion de redonner une partie de ce que j’ai reçu pendant des années de la part des entraîneurs, des dirigeants et de tous les autres bénévoles. Je suis convaincu que chaque événement sportif, chaque club a besoin de bénévoles. La moindre activité nécessite l’aide de personnes qui travaillent gracieusement, pour l’organisation mais surtout le jour J. Il serait impossible de tous les rémunérer.

Pour moi, cela va de soi qu’un sportif s’engage bénévolement en faveur du sport. Je trouve même qu’un club sportif peut l’exiger de ses membres. En tant qu’entraîneur de handball et que responsable, je travaille bénévolement depuis plusieurs années. Après le karaté, le taekwondo, le judo, le tennis, le football américain, le basketball et le football, c’est le handball qui a finalement éveillé mon esprit de compétition. A présent, j’essaye de transmettre cet esprit aux enfants que j’entraîne. Le sport a marqué ma personnalité et mes rapports aux autres. En tant qu’entraîneur, je fais de mon mieux pour que les enfants puissent profiter du sport autant que moi.

J’ai découvert Swiss Volunteers en discutant avec des gens, puis j’ai approfondi mes recherches. L’AISTS nous a également recommandé la plateforme qui regroupe tous les événements ayant besoin de bénévoles. Je la trouve très pratique: elle facilite le travail aux organisateurs qui recherchent des bénévoles, mais aussi aux bénévoles qui peuvent voir en un clin d’œil tous les événements qui leur correspondent.»


sendafriendprint