l’Année européenne du bénévolat 2011 en Suisse

En Suisse, 700 millions d’heures de travail sont fournies chaque année gratuitement par des bénévoles. Les bénévoles jouent un rôle de premier plan dans quasiment tous les domaines de la vie : du domaine sportif, culturel, politique et social à la protection de la nature et de l’environnement en passant par l’église et les groupements économiques. Dans le domaine sportif, on recense 22 600 clubs représentant 1.5 millions de membres et plus de 630 000 bénévoles. Ces derniers veillent au bon fonctionnement de la vie associative et permettent la réalisation de manifestations sportives.

Maria Luisa Zürcher, directrice adjointe de l’Association des Communes Suisses, souligne plus particulièrement l’importance de l’engagement bénévole à l’échelon communal : « En règle générale, dans les petites et moyennes communes comptant jusqu’à 15 000 habitants, la vie sociale est majoritairement organisée par des bénévoles. » Le travail bénévole extrêmement précieux n’est pas l’unique apanage des communes, certaines manifestations nationales d’envergure, comme l’Euro 2008 ou les CM de hockey sur glace 2009, auraient difficilement pu se passer de l’aide de bénévoles. Exprimé en chiffres, le bénévolat accompli en Suisse sur une base annuelle représente 31 milliards de francs.

L’engagement bénévole au fil du temps

Des personnes de toutes les catégories d’âge se déclarent prêtes à s’engager bénévolement aujourd’hui encore. Tandis qu’auparavant, le sentiment du devoir était la principale motivation à la base d’un engagement, aujourd’hui, les bénévoles escomptent un bénéfice non matériel. Via leur engagement, ils veulent nouer des contacts, exploiter des talents ou obtenir de la reconnaissance. Pour bon nombre d’entre eux toutefois, le simple plaisir procuré par l’activité figure à l’avant-plan. Aujourd’hui, l’engagement semble bien davantage dépendre des intérêts individuels d’une personne, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Les réseaux sociaux se substituent aux clubs.

La motivation différente fait qu’aujourd’hui, les bénévoles ne travaillent plus pour un seul club pendant de longues années, mais de façon plus diversifiée et sporadique, ainsi que sur une base moins contraignante. Les réseaux au sein desquels les bénévoles s’organisent gagnent dès lors en importance. La plate-forme « Swiss Olympic Volunteer » se fixe donc comme objectif de constituer un réseau national pour les clubs, les organisateurs de manifestations et les bénévoles passionnés de sport. De cette façon, la réalisation de manifestations sportives nationales et régionales restera possible grâce à l’engagement bénévole à l’avenir également.

Le sport s’implique activement.

En Suisse, un parrainage national a vu le jour sous l’égide du « forum-bénévolat.ch » dans lequel Swiss Olympic représente le sport structuré. En 2011, sous la devise « Bénévole. Envie d’agir. », différentes activités viseront à mettre l’importance de l’engagement bénévole en exergue, à accroître la reconnaissance et à adresser un grand « merci » aux bénévoles. Dans les fédérations et clubs sportifs suisses, la reconnaissance des prestations des bénévoles, de même que leur recrutement et le développement des compétences dans l’engagement bénévole également, font partie des thèmes clés. En collaboration avec les fédérations membres, des partenaires cantonaux et d’autres organisations spécialisées, Swiss Olympic entend profiter de l’année du bénévolat 2011 pour développer des outils dans ces thématiques, initier des débats et promouvoir l’échange d’expériences et de connaissances.

Pour de plus amples informations sur l’Année européenne du bénévolat en Suisse : www.freiwilligenjahr2011.ch


sendafriendprint